Protection du public

Créé en 1974, l’Ordre des chiropraticiens du Québec compte plus de 1 300 membres. La mission de l’Ordre consiste à assurer la  protection du public.

Pour être admis à l’Ordre, les chiropraticiens ont obtenu un diplôme de doctorat de premier cycle en chiropratique.

Durant leurs cinq années d’études universitaires, ils ont suivi une formation dans plusieurs domaines dont l’anatomie, la neurologie, le diagnostic, la biomécanique, l’orthopédie et la radiologie.

Saviez-vous que seuls les membres en règle de l’Ordre peuvent porter les titres de chiropraticien ou de docteur en chiropratique, utiliser les initiales DC et exercer la chiropratique au Québec?

En plus de veiller à l’excellence de la pratique par ses membres, l’Ordre maintient ses activités de protection du public par le biais d’un programme rigoureux d’inspection professionnelle des dossiers et de l’environnement clinique des chiropraticiens, par les services du Syndic, qui assure le traitement des plaintes du public, et par des programmes de développement professionnel et de formation continue.

L’Ordre des chiropraticiens du Québec est une référence incontournable dans le domaine de la santé neuromusculosquelettique et est le chef de file dans le domaine des manipulations vertébrales et articulaires.

Entrevue clinique ou anamnèse

Le chiropraticien vous posera des questions l’état de votre santé actuelle et passée : chirurgies, maladies, évènements, grossesses, médicaments, accidents, etc. À l’aide de vos réponses, votre chiropraticien aura une meilleure idée des examens qu’il doit effectuer. Il est important de lui donner toutes les informations sur votre état de santé, même si vous croyez que ces éléments ne sont pas reliés au motif de votre consultation.

Examen physique et/ou complémentaire

Le chiropraticien est tenu d’effectuer des examens pour évaluer la condition de votre santé et, ainsi, établir un diagnostic chiropratique. Ces examens se dérouleront uniquement en présence du chiropraticien, dans un endroit fermé pour assurer la confidentialité de votre consultation. Si vous devez porter une jaquette, vous devez être seul(e) lorsque vous l’enfilerez, à moins que vous demandiez de l’assistance.

Il se peut que le chiropraticien vous fasse passer un examen radiologique, en fonction des résultats de l’examen physique. Les personnes âgées de 50 ans ou plus et les personnes ayant des antécédents de lésions ou de pathologies sont plus susceptibles de nécessiter un examen radiologique.

L’examen radiologique doit être effectué par un chiropraticien ou par un membre de l’Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec.

Soyez curieux

Soyez à l’écoute de ce que vous ressentez. N’hésitez pas à poser des questions à votre chiropraticien lors de l’examen et lorsqu’il vous recommandera un traitement. N’oubliez pas que le chiropraticien est un partenaire de votre santé, c’est pourquoi il importe d’établir un lien de confiance entre vous et lui.

Consentement éclairé

Le consentement éclairé est l’acte par lequel vous acceptez de recevoir les traitements proposés par votre chiropraticien. Le consentement éclairé doit être fait par écrit et le chiropraticien, tout comme les autres professionnels de la santé, vous demandera de le signer.

Il importe que vous ayez reçu et compris toutes les informations qui concernent les traitements qui vous sont proposés par votre chiropraticien. N’hésitez pas à lui poser toutes les questions qui vous paraissent pertinentes.